Nouveautés

Découvrez les derniers ouvrages publiés par nos auteurs !

Pierre Vignaud : la dernière lettre de Hannelore

Hannelore, la petite Sarroise, a vécu en France de 1935 à 1945, exilée puis réfugiée. 
En plus d’une lecture événementielle de l’époque, ce livre détaille l’itinéraire d’êtres ballottés par l’Histoire, entre douleur et réconfort, entre dérive et espoir. On  mesure combien les violences de ces temps maudits ont pu  ravager des vies et les enfoncer dans le silence.

Ces pages racontent l’histoire de Hannelore et sa famille. Une histoire vraie pour les faits, les lieux, les protagonistes. L’histoire d’une époque, celle d’une vie, pour autant que, au-delà des événements, puisse être perçue la vérité d’une vie.

 

6/04/2019

Sabrina Méron : Saisir l'instant

C’est par l’habitude à découvrir de nouveaux procédés qu’une oreille et qu’une configuration se conceptualisent et se développent. Elle est une des voies pour l’épanouissement de soi afin de sortir de schémas connus et d’influences qui coupent nos sens. Les instants non saisis sont comme des fleurs endormies.
Cet essai suggère d’ouvrir une page au hasard pour accompagner son quotidien.
Lorsqu’un dialogue se pose, écoute ce qui se passe...

 

28/03/2019

Didier Jung : le noyé de Trousse Chemise

Anaïs est une adepte des vacances d’été sur l’île de Ré. En ce mois d’août caniculaire, elle a l’habitude de courir très tôt sur la plage de Trousse-Chemise, complètement déserte à cette heure matinale. Ce jour-là, elle décide de poursuivre sa course jusqu’à l’extrémité du banc du Bûcheron, une longue langue de sable, entièrement découverte à marée basse et totalement immergée à marée haute. Parvenue à mi-parcours, elle fait une découverte macabre, celle du cadavre d’un homme entièrement nu qui ne lui est pas inconnu. S’est-il noyé accidentellement ? S’est-il suicidé ? A-t-il été assassiné ? Ce sont les questions auxquelles vont tenter de répondre, au cours d’une enquête riche en rebondissements, les gendarmes de Saint-Martin-de-Ré et une policière un peu déjantée du SRPJ de La Rochelle.

 

28/03/2019

Amaury Venault : Aliénor d'Aquitaine à Jerusalem

Roman Historique:


1146-, Bernard de Clairvaux prêche la croisade à Vezelay. Les Turcs menacent Jérusalem. Aliénor d’Aquitaine, reine de France, telle une Amazone guerrière, vêtue de son haubert, l’épée au poing harangue la foule, Elle ira à Jérusalem. Elle en a décidé ainsi. Rien ne saurait l’arrêter. Louis VII s’incline.
Un an plus tard, Louis et Aliénor à la tête de 100 000 hommes quittent Metz.
L’empereur d’Allemagne et son armée les précède. Aliénor d’Aquitaine emmène avec elle ses dames de compagnie, ses troubadours, ses atours, ses bijoux, ses robes. Croisade ou voyage d’agrément. Son chevalier servant, Foulques et sa dame de cœur Marguerite de Saint Brice sont du voyage. 
Byzance. Le couple royal est émerveillé par le luxe inouï que recèle la nouvelle Rome. La voyage a duré six mois, émaillé de rixes entre Francs et Germais, entre Croisés et Grecs. Le basileus leur offre un séjour inoubliable. Aliénor découvre un mode de vie … piscine chauffée, hammam, chasse au léopard courant, et un basileus qui tente de la séduire.
Enfin, c’est la traversée du Bosphore. Six mois d’épreuves accablantes les attendent. Les Allemands les ont précédés. Les Grecs les ont conduits au centre de l’Anatolie pour les abandonner dans un défilé. Les Turcs les massacrent.    
Pour éviter, un tel désastre, le roi de France décide de longer la côte en voyageant à l’intérieur de l‘empire Byzantin. Hélas, les Grecs fomentent avec les Turcs de sanglantes embuscades. Le Pèlerinage se transforme en cauchemar. Des dizaines de milliers de Croisés tombent. Louis VII échappe à la mort de justesse. Marguerite, crible de flèches perd la vie.
Epuisé, ils gagnent Antioche où les accueille l’oncle d’Aliénor, le sémillant Raymond de Poitiers. Les dissensions dans le couple royal se creusent. Aliénor va jusqu’à demander  l’annulation de son mariage et décide de rester à Antioche. Louis en prend ombrage et enlève Aliénor. Le couple royal est au bord de la rupture. Les Francs gagnent Jérusalem pour mettre le siège devant Damas.

 

28/03/2019

Michèle Laurent et Pierre Rullier : Je découvre la Charente limousine

La Charente-Limousine est un territoire où se mêlent les langues, les paysages, les édifices dans un univers calme et reposant. Villes et villages vous enchanteront par leur diversité, leurs secrets... Les campagnes vous séduiront par leur sérénité et leurs couleurs… Festivals, animations, découvertes ludiques et culturelles sauront ponctuer votre exploration de ce pays. La cuisine vous réjouira, les hommes vous étonneront…

 

22/03/2019

Bruno Riondet : Augmenté malgré lui

Ce dimanche matin, Sulian se rase, tranquillement, dans sa salle de bains. Il est tout guilleret. 
Mais quelle n’est pas sa surprise de découvrir une tache verte à son épaule droite. Intrigué, il se rend en vélo chez son amie Julie, biologiste. Mais elle est absente. 
Julie travaille avec le professeur Gaume à l’Octogone, institut de recherche scientifique, spécialisé sur l’immunothérapie végétale. 
Les jours passent et la tâche augmente. De plus, Sulian n’éprouve plus du tout le besoin de manger. Il se sent bien. Très bien même, aux dires de ses amis de basket, et de son entraîneur qui l’a rarement vu aussi résistant sur le terrain. 
Mais Julie ne peut se satisfaire de cette situation. 
Tache verte… nécessité de s’alimenter disparue… Sulian serait-il devenu une plante verte, qui se contente de rester au soleil pour faire sa photosynthèse ? 
Cette idée – bien saugrenue pour Sulian – prend d’autant plus corps que Julie sait très bien que son ami a été opéré d’une greffe de peau, suite à un accident de moto survenu quelques mois auparavant. 
Opération réalisée par le docteur Sillar à la Clinique de la peau, clinique en cheville avec des officines liées aux nanobiotechnologies. 
Et si Sulian avait été cobaye d’une expérimentation, à son insu ? De la part d’un scientifique adepte du transhumanisme, par exemple.
Vous savez, ce courant de pensée né aux USA dans les années 80, et qui vise rien moins qu’améliorer les Humains, les augmenter, en quelque sorte. 
Au fond, cette BD, tendre et sincère, interpelle sur l’humanité que nous voulons construire. 

 

11/03/2019
 

 

Vincent Pageault : F22

Pendant les vacances d'été, Quentin et son grand - père naviguent paisiblement sur l'océan.  Une étrange lumière d'une intensité inégalée perturbe les commandes de leur voilier et les contraints à s'échouer sur une île.  
Leur existence s'en trouvera à jamais bouleversée.

 

4/03/2019

Jean-Pierre Costagliola : le dos à la mer

Le narrateur retourne en Algérie, son pays natal, à l’occasion de la sortie d’un livre qu’un libraire d’Alger a traduit en langue arabe. Après 50 années d’exil, les souvenirs submergent ses émotions. Ce pays, devenu mythique, ressuscite brutalement ses couleurs vives, son  soleil ardent, son vent sauvage et sa mer limpide. Les textes d’Albert Camus, refuge de sa consolation, accompagnent son errance chaotique. Cette courte nouvelle interpelle sur l’âpreté de l’exil, la béance d’oubli, l’obstination de la nostalgie et la vacuité du temps.

 

 

14/02/2019

Brigitte de Larochelambert : Gabriele M., une artiste dupée

L'histoire vraie d'une artiste peintre allemande dont la vie personnelle et les activités artistiques ont souffert des conséquences de la guerre de 14 puis du régime nazi. Fascinée par son professeur de peinture, Vassily Kandinsky, un russe de Mpscou, elle deviendra sa maîtresse puis sa fiancée et l'épaulera dans la grande aventure de la révolution pictuurale du XXème siècle.
Gabriele Münter et Vassily Kandinsky vivront une passion en pointillé, pleine de promesses non tenues, jusqu'à ce que la guerre les sépare.
Gabriele se remettra difficilement de cette déchirure mais trouvera un second compagnon qui lui sera totalement dévoué, Johannes Eichner.

 

6/02/2019

Didier Poirier : Brunissende

Hubert, douze ans, artiste en herbe, découvre par hasard, à moins que ce ne soit guidé par le destin, au cours d’une promenade, dans une cavité à l’entrée masquée de pierres, les restes d’un foyer dans lesquels apparaît une boîte de pastilles Pulmoll. 
À l’intérieur, un papier rapidement plié, écrit à la hâte par un homme traqué par les Allemands en 1943, avec pour seule indication de son identité les initiales JL. Que va-t-il révéler à ce jeune garçon ?
Quel lourd secret taisent sa mère, Brunissende, et sa grand-mère, Adèle ?
Devenu adulte, à l’heure où la cécité le frappe, parviendra-t-il, avant de gagner les ténèbres, à découvrir qui se cache derrière JL?
Brunissende répondra-t-elle enfin à sa question ?
L’histoire d’amour d’une femme artiste au destin brisé par la folie, la bassesse des hommes en cette sombre période de 1939-1945.
Une quête, une attente : celles d’un fils préoccupé à élucider un secret de famille dont il connaîtra l’épilogue bien après l’année 2015.

 

1/02/2019

David Max Benoliel  : pluie de printemps sur l'oued Draa

Julius Venturi est nègre. Pas un africain, celui qui écrit ce qui sera publié sous le nom d’un autre. Cette activité lui convient car il a un petit revenu provenant d’une affaire de famille et n’envisage pas de se lancer dans une carrière littéraire.

 

 

30/01/2019

Mathieu Touzot : les austères Prométhées (réédition)

 

"Les songes sont tels des jardins d’huiles essentielles 
Ils te pâment autour d’une belle parure 
Les fleurs d’automne sont si lointaines 
Ils te donnent les couleurs d’une femme d’honneur

 

Oui, j’aurai imaginé une pluie méconnaissable 
Que le vent de galerne médirait ta colère 
Je me serai soucié de mes propres galères 
Mais à ton sourire, elles se sont toutes envolées"

 

17/01/2019

Christine Payeux : Père semper

Après "Elle hurle, nous jouons", où elle dessinait en creux un superbe portrait de sa mère, Christine Payeux poursuit ici son aventure à travers la forêt énigmatique des siens, soumettant cette fois le père à son regard aigu d'enfant. D'une écriture à la fois lyrique et cruelle, familière et intemporelle, elle s'attache à cerner, par progression concentrique, les ambiguïtés de la relation père-fille, ce mélange de vénération muette et d'indifférence, d'élans et d'amour déçu. On reconnaît, comme dans le précédent ouvrage, son art d'observation des menus gestes, des expressions (il y a du Sarraute dans cette approche) et des postures qui tissent la trame d'une famille. C'est aussi le portrait paradoxal d'un mari dominateur, apparemment sûr de lui mais jaloux jusqu'à la folie, miné dans le fond par la solitude.

 

15/01/2019

Nathalie Gendreau : Norman, mon fils

“23 juillet 2014. Norman vient de fêter ses 26 ans à l’hôpital de Rambouillet. C’est un enfant au sourire radieux dans un corps d’homme, qui ne laisse pas indifférent. Il n’a pas été épargné par les épreuves. Une encéphalite herpétique à l’âge de deux ans le prive du langage et déclenche de violentes crises d’épilepsie qui engendreront des troubles autistiques. Ce « roman vrai » est le témoignage poignant de la relation exceptionnelle qui s’est nouée entre Norman et son père Jimmy Edmunds. Telle une conversation qu’ils n’ont jamais pu avoir, Jimmy et Norman se racontent la manière dont ils ont vécu la maladie et ses répercussions au quotidien. Ce livre évoque l’acceptation du handicap, le regard des autres, le déficit d’établissements spécialisés en France, mais surtout le combat d’un père qui s’est dévoué corps et âme pour que la vie de son fils soit belle.“

 

6/01/2019

Dieudonné Zélé : Avenue des perles

On ne se lasse pas, on ne se lassera jamais de ces petites perles que l’on récolte soit dans les copies des élèves du secondaire et des étudiants de l’enseignement supérieur soit dans les mots d’excuse fournis par les parents d’élèves. L’auteur, enseignant pendant 42 ans en propose ici un échantillon. Il complète le collier avec des perles glanées dans divers organes  de presse.
Mieux vaut en rire  mais il est quand même prudent de relire sa copie avant de la remettre !

 

5/01/2019

 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'éditorial

d'Angèle Koster

Depuis dix-sept ans, la Société des Auteurs du Poitou-Charentes, propose aux lecteurs le partage d’horizons culturels de tous genres, avec de belles aventures humaines et littéraires.
Faire découvrir et valoriser la littérature régionale, sous toutes ses formes est notre principal objectif. 
Nous avons aussi dans nos priorités d’encourager l’écriture et la lecture, vivantes, diverses et accessibles au plus grand nombre.

En 2018 la SAPC a eu le plaisir de décerner 4 Prix littéraires :
• Prix Histoire « Frédérick Gersal
• Prix Jeunesse
• Prix Poésie « Georges Bonnet »
• Prix Mélusine
Vous pourrez découvrir le nom des lauréats en visitant  notre site.

Allez à la rencontre de nos auteurs dans les différents salons prévus en 2019 : Chauvigny, Niort, Oléron, Chauvigny, La Puye, Tercé, et bien d’autres encore, pour découvrir des livres de tous genres, tous styles mêlés.
Nous vous invitons maintenant à parcourir notre site ! Vous pourrez y trouver toutes les informations : nouveautés, dédicaces, rencontres…
Si vous avez des idées ou des projets, n’hésitez pas à nous rejoindre, nous serons particulièrement heureux de vous accueillir parmi nous. 
Je vous souhaite d’agréables moments de lecture avec les auteurs de la Société des Auteurs du Poitou Charentes. 

A très bientôt.

 

 

Prochains rendez-vous

16 mars : journée de l'art, Sèvres Anxaumont

7 avril 2019 :  la Puye

27 et 28 avril : Citalivres Oléron

28 avril 2019 :  Chauvigny

4 et 5 mai : Tercé

15 et 16 juin :  Montmorillon

22 et 23 juin : Marconnay

27 et 28 juillet ; Loudun

3 août : Bellac

8 septembre : Brouage

21 et 22 septembre : atelier d'écriture à Persac

29 septembre : Veigné

12 et 13 octobre : Niort

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Auteurs du Poitou Charentes